Playnite | 2/4 – Présentation de l’interface, configuration et utilisation

Bonjour la compagnie (créole) !

Aujourd’hui, suite à l’installation de Playnite, je vous propose de faire un tour d’horizon de son interface, de voir une partie de sa configuration et son utilisation avec les extensions !

Sans plus tarder, let’s go !



Présentation de l’interface

Je ne vais pas passez 3 heures sur l’interface, surtout si vous avez déjà fait le tour entre ce tutoriel et le précédent.

Donc, rapidement, d’abord en image. En-dessous je vous fait rapidement une explication écrite.

Interface principale de Playnite

Donc nous avons :

  • Sur l’extrême gauche, en rouge, vous avez la barre latérale. Le tout premier icône, en forme de manette orange, le menu principale de l’application.
  • Sur la droite, en violet, vous l’aurez deviné, la liste de vos jeux-vidéos.
  • Au dessus de cette liste, en vert, une petite barre pour rechercher un jeu.
  • A droite de ce champ de recherche, en jaune, vous trouverez des paramètres rapides ainsi que l’icône de notification et d’actions en cours (téléchargement de métadonnées, etc.).
  • Enfin, la partie en bleu, la plus conséquente, la fiche du jeu en cours de sélection.

Voilà, c’est à peu près tout ce qu’il y a à dire, on va maintenant rentrer dans le détails de la majorité des parties !

Le menu principale

Dans le menu principale, vous avez plusieurs choses à savoir. On va les voir, pas toute, dans un maximum de détails mais sans trop vous surchargez ! Le but n’est pas que vous vous disiez : “Mais qu’elle usine à gaz !”. Mais plutôt que vous soyez à l’aise avec l’outil !

Donc, on va juste voir les options principales maintenant. On en verra d’autres plus tard ici.

Ajouter un jeu

Menu Ajouter un jeu

Dans ce sous-menu, vous avez 4 options :

  • Manuellement : vous permets d’ajouter un jeu manuellement. Cela peut s’appliquer pour des jeux hors bibliothèque Steam, Origin, etc., par exemple : Minecraft, Genshin Impact, World of Warships, etc.
    Mais attention ! Vous devez : remplir la fiche, saisir le chemin d’installation, comment exécuter le jeu, etc. Tout ça manuellement ! Pour utilisateur avancé !
    Les jeux ajoutés de cette manière sont classés dans la bibliothèque Playnite.
  • Importer depuis une installation : Quelque chose de plus simple. Il vous suffit de soit choisir l’exécutable du jeu, si vous le connaissez. Scanner un répertoire de votre choix, ou scanner l’intégralité de votre ordinateur pour trouver un exécutable. Ensuite, vous n’avez qu’à sélectionner l’exécutable et lancer l’importation automatique.
    Les jeux ajoutés de cette manière sont classés dans la bibliothèque Playnite.
Écran de recherche de jeu
  • Importer des jeux émulés : Je ne vais pas vous êtres très utile car je ne l’utilise pas. Mais cette option vous permet d’importer les jeux d’émulateurs comme ePSXe, etc.
  • Application Microsoft Store : Comme son intitulé l’indique, si vous voulez importer des jeux du Store de Microsoft, c’est par ici.
Écran pour ajouter une application du Store Microsoft

Bibliothèque

Menu Bibliothèque
  • Configurer les intégrations : Vous vous retrouverez sur une page pour configurer les intégrations (Steam, Epic Game Store, Uplay, etc.) comme sur la première partie de se tutoriel.
Menu pour configurer les intégrations
  • Gestionnaire de bibliothèque : Vous permet de gérer toutes les options pour : les plateformes, les catégories, les genres, et bien d’autres !
Écran de gestionnaire de bibliothèque
  • Configurer les émulateurs : Je vais sécher pour le coup, mais vous permet de configurer les émulateurs que vous possédez sur votre machine.
  • Télécharger les métadonnées : Demande à playnite de mettre à jour les métadonnées des jeux. Vous pouvez choisir entre :
    • Tous les jeux de la base de données
    • Tous les jeux actuellement filtrés (si vous avez un filtre pour que les jeux installés, ou seulement Steam, etc., on y reviendra)
    • Le ou les jeux actuellement sélectionnés.
    • Vous avez aussi une option pour les métadonnées manquantes. Évite de tout retéléchargé alors que vous avez déjà une partie
Écran des paramètres pour l'importation des métadonnées
  • Logiciels utilitaires : On reviendra sur cette partie plus tard, sur la partie 3. Mais rapidement, vous permet d’ajouter un logiciel dans la barre latérale.

Actualiser les jeux

Menu Actualiser les jeux
  • Tous les clients : Lance la recherche des nouveaux jeux dans les intégrations, ceux qui ont été installé et ceux qui ont été désinstallé.
    Par défaut, cette opération ce fait à chaque démarrage de Playnite
  • Mettre à jour les dossier d’émulation : Même chose qu’au-dessus mais pour les émulateurs
  • Epic / GOG / Steam : Actualiser les jeux seulement pour telle intégration. Ici : Epic, GOG ou Steam.

On va s’arrêter là pour le menu principale. On va y revenir un peu plus tard, mais d’abord on continue le tour d’horizon de l’interface !

Barre des paramètres rapides

Tout d’abord, voici en une image à quoi correspond l’image des paramètres rapides

Présentation barre des paramètres rapides

Filtre rapide

Filtre rapide

Cette option vous permet de basculer d’un filtre enregistré à un autre rapidement. Par défaut vous avez :

  • All : tous les jeux, sans exceptions
  • Favorites : ceux que vous avez mis en favoris
  • Most Played : tous les jeux mais avec ceux comptabilisant le plus de temps de jeu en premier
  • Recently Played : jeux installés seulement tiré par date de dernière session descendante (plus récent au plus vieux)

Vous pouvez les renommer, mais on verra plus tard comment en créer et où se trouve les paramètres de ces filtres.

Regroupement

Regroupement

Ce paramètre permet de définir rapidement comment les jeux sont regroupés dans la liste. Par défaut aucun regroupement n’est appliqué. Mais comme vous pouvez le voir, vous avez du choix !

Tri

Tri

Tout simplement, vous permet de trier. Vous avez le choix entre ascendant ou descendant et tous les champs en dessous.

Affichages

Pas d’image pour celui-ci mais rapidement, vous avez trois options :

  • Affichage détaillé : Affichage par défaut avec la liste des jeux sur la gauche et l’écran de détail sur le jeu
  • Affichage en grille : Les jeux sont présentés dans une grille par leur jaquette
  • Affichage en liste : Tout simplement sous forme de liste simple, peu de détail pour ceux qui aiment la simplicité

Explorateur

Vue de l'explorateur

Option un poil plus complexe, mais ajoute une fonctionnalité utile. Je vais utiliser mon exemple, mise en situation:

Pour ma part, j’ai en bibliothèque : Battle.net, Epic, GOG, Origin, Playnite, Steam et Uplay pour un total de 90 jeux installés. J’ai un affichage détaillé avec un regroupement par bibliothèque et un trie par nom ascendant.

Si je souhaite ne voir que les jeux Steam, je pourrais réduire les groupes des autres bibliothèque pour ne voir que Steam, mais je dois faire plusieurs manipulations pour ça. C’est là qu’entre en jeu l’explorateur !

Vous l’activez, et une barre supplémentaire apparaît sur la gauche de la liste des jeux, image ci-dessus. Je choisis Bibliothèque dans la liste déroulante, puis je sélectionne Steam dans la liste. De cette manière je ne vois plus que Steam !

Pas très utile vous allez dire ! Mais maintenant, imaginons que je choisisse Genre dans la liste déroulante et je sélectionne le genre Hack and slash/Beat ’em up. Ma liste de jeux ce mets à jour avec seulement les jeux de types Hack and slash/Beat ’em up mais en conservant mon regroupement et mon trie !

Exemple d'utilisation de l'explorateur

Filtres

Options des filtres

Ce bouton vous affiche le panneau suivant sur la droite de l’écran. Ici, vous pouvez modifier les filtres ou créé de nouveau.

Pour cela, choisissez les différents critères de filtres et appuyez sur la disquette en haut à côté du champ déroulant. Saisissez un nom et valider ! Voilà, vous retrouverez à présent ce filtre dans le premier icône de la barre horizontale pour filtre rapidement !

Enregistrer un filtre rapide
Aperçu des filtres rapides avec le nouveau filtre

Pour renommer un filtre, sélectionnez le dans la liste déroulantes et cliquer sur le crayon, tout simplement 😊 !

Notifications

Une notification

Cette icône n’est pas tout le temps présente, mais seulement quand vous avez une information dont vous devez prendre connaissance.

En cliquant dessus un panneau en superposition s’ouvre sur la gauche. Vous pouvez voir ici que j’ai des mises à jour disponibles.

La croix permet de fermer sans marquer comme lu, alors que Tout ignorer marque tout comme lu et ferme le panneau. Si vous réalisez cette action, impossible de revoir la notification.

Bonus : Jeu aléatoire

Ici, une icône qui n’est présente que si vous avez des jeux installés, la voici :

Bouton de jeu aléatoire

Cette icône, lorsque vous cliquez dessus, vous affiche une pop-up avec un jeu aléatoire.

Jeu aléatoire proposer

Vous pouvez cocher l’option “Limiter la sélection au filtrage actuel”, tout dépend de votre filtre, ou de rechercher dans toutes la base de données si l’option n’est pas coché. Si vous cliquez sur Jouer, le jeu se lance ou s’installe. Autre choix, vous propose un autre jeu aléatoirement !


Bon ! On a fait le tour de l’interface !

Maintenant on va s’attaquer à la configuration !

Promis, je vais faire plus cours, je vais surtout vous parler d’options qui me paraissent très intéressantes et la partie extensions. Le reste, je vous laisse regarder de votre côté, c’est à vous de faire vos propres choix pour le coup !

Paramètre pertinent/intéressant et extensions

Paramètre pertinent et intéressant

Il y a vraiment un paramètre que je trouve pertinent à vous expliquer, le reste c’est vraiment à votre envie de modifier ou pas, si cela vous convient comme c’est.

Il s’agit du paramètre de Fermeture auto.

Paramètre de fermeture auto

Cette option vous permet de dire à Playnite, de fermer automatiquement le client (Steam, GOG, Epic, etc.) automatiquement après votre session de jeu.

Si cette option vous intéresse, commencez par cocher, pour activer, la première option : Fermer automatiquement les clients après la fin d'une session de jeu.

Ensuite, quelques paramètres :

  • Délai avant fermeture du client : Indique combien de temps doit s’écouler en secondes, entre le moment où Playnite détecte la fermeture du jeu et le moment où il exécute la fermeture du client. Utile pour s’assurer que la synchronisation avec le cloud s’effectue par exemple
  • Ne pas fermer après une session de jeu plus courte que : Indique qui si votre session de jeu et plus courte que x secondes de ne pas fermer le client à la fin. Utile en cas de crash, ou de miss-clic !
  • Fermer automatique les clients suivants : Par défaut tous les clients seront fermés automatiquement à la fin d’une session. Mais vous pouvez décocher ceux dont vous voulez garder ouvert constamment. C’est mon cas par exemple avec Steam, qui est mon seul client toujours ouvert.

Extensions

Ici, on va survoler le gestionnaire d’extensions avec leur mise à jour. Je ne vais rentrer trop dans le détail, car on verra ça plus en détail et plus précisément sur une extension particulière et une autre dans la partie 4. Mais déjà avec ça vous saurez l’utiliser.

Chaque sous-partie sera toujours découpé en 5 dans le logiciel :

  • Clients de jeu
  • Sources de métadonnées
  • Divers
  • Thèmes (Bureau)
  • Thèmes (Plein écran)

Paramètres

Paramètres des extensions

Ici vous retrouvez tous les paramètres que les extensions vous proposent.

Pour les clients de jeu ce sera la connexion, importer les jeux installé/non-installés, etc.

Difficile de vous faire quelques choses de détaillés tant tout dépend de l’extension, de son type, de ce que vous pouvez paramétrer ou pas.

Installé(s)

Extensions installées

Ici, vous pouvez voir toutes les extensions installés.

C’est ici que vous pouvez la désactiver, en décochant Activé, la désinstaller avec le bouton, ou voir l’emplacement d’installation et des données de l’extension.

Parcourir

Parcours des extensions

Dernière partie, qui vous permet de parcourir toutes les extensions qu’elles soient installés ou pas !

Vous avez un très court résumé sur l’application, mais généralement vous avez un lien Website, qui vous amène sur la page de l’extension. Attention tout de même, c’est à 99,99 % en anglais !

C’est surtout ici que vous choisissez d’installer une nouvelle extension, ce qui est très rapide. Cela demande juste un redémarrage de Playnite en général.

Mise à jour

Mise à jour des extensions

Dernière partie, qui vous permet de mettre à jour les extensions.

Vous pouvez aussi arriver à cette écran lors d’une notification (vu bien plus haut) et en cliquant sur cette dernière.

Par défaut, toutes les extensions à mettre à jour sont cochés. Il vous suffit alors de cliquer sur le bouton Mettre à jour les extensions.

Vous aurez alors d’abord un téléchargement de la mise à jour.

Téléchargement en cours des mise à jour

Cela va très vite en général.

Suite à ça, vous retournez sur l’écran de mise à jour, avec le texte en rouge suivant : Un redémarrage est requis pour appliquer les paramètres.

Cliquer simplement sur Sauvegarder.

Information sur la mise à jour demande un redémarrage

Enfin, un pop-up vous informe que l’application doit redémarrer. Je vous recommande de toujours répondre Oui. Le redémarrage prend tout au plus 5 secondes. Sauf si vous avez installés/achetés des dizaine de jeu, car il devra télécharger les métadonnées. Et encore, cela se fait à l’arrière-plan. Donc aucune excuse pour redémarrer à chaque fois 😁 !


Voilà, on fait le tour du principal sur Playnite ! Si vous êtes friant d’information je vous laisse continuer avec le bonus.

Sinon cliquez ici pour la conclusion.

Bonus

Si vous êtes ici et que vous avez tout lu, alors félicitations ! Je considère que ce logiciel vous intéresse et que vous voulez en savoir plus !

Dans ce cas, en enchaîne, très rapidement !

Icône de la barre des tâches

Menu de l'icône en barre des tâches

A côté de votre horloge, là où il y a des icônes affichées/masquées, vous trouverez une icône de Playnite. Elle intègre un menu qui permet de retrouver les 10 derniers jeux auxquels vous avez joué. Pratique pour un lancement rapide sans devoir aller dans l’écran principal. Mais vous avez aussi quelques options rapides, comme :

  • Ouvrir Playnite : Ouvre la fenêtre principale
  • Basculer en mode plein écran : Comme le mode Steam Big Capture (voir ci-dessous)
  • Client tiers : Permet de lancer un client tiers (Steam, GOG, Epic, etc.)
  • Utilitaires : Si vous avez ajouté un utilitaire. Voir troisième partie
  • Quitter : Ai-je vraiment besoin de vous expliquer 😂 ?

Mode plein écran

Vue en mode plein écran

Comme je le disais, ce mode est l’équivalent du Big Pictures sur Steam.

Vous avez une interface qui couvre tout votre écran, les filtres rapides tout en haut. Au centre la liste des jeux. L’heure à droite avec le menu principale. Qui vous permet de quitter Playnite, retourner au bureau, redémarrer ou éteindre l’ordinateur, etc.

Le plus simple, comme vous pouvez le voir en base, et d’utiliser cette affichage avec une manette. Du moins le plus simple, cet écran est pensé pour être utiliser à la manette !

Conclusion

Comme vous avez vu, Playnite est outils complet avec pas mal d’options de paramètres et de personnalisation.

Le logiciel se veut le plus souple possible, et vous pouvez ajouter des fonctionnalités avec les extensions !

Maintenant, je vous ai donné les informations les plus utiles pour que vous soyez à même d’utiliser le logiciel !

On se retrouve quand même dans une partie 3 et 4 pour mettre en place une solution qui sauvegarde vos données de jeux !

3 thoughts on “Playnite | 2/4 – Présentation de l’interface, configuration et utilisation

Leave a Reply

Your email address will not be published.Required fields are marked *

Facebook Twitter Instagram YouTube